KHADI

KHADI

L E    K H A D I 

S A V O I R – F A I R E   D E   L A   R E V O L U T I O N   P A C I F I Q U E

Résultat de recherche d'images pour "khadi gandhi"

L E    K H A D I   -   S Y M B O L E   D  ' I N D E P E N D A N C E

La slow-fashion n’est pas qu’une « tendance » actuelle.

 

En 1920 déjà, Mahatma Gandhi était à l’origine du « programme de non-coopération », qui visait entre autres à boycotter les produits manufacturés britanniques. Le défenseur des droits de l’Homme alla plus loin et lança un appel en faveur du tissu local.

 Ces actions visaient à abandonner les vêtements fabriqués par les usines britanniques utilisant des tissus indiens et ce boycott est devenu un symbole de l'esprit national. Les indiens sont donc incités à se doter d’une machine à roue destinée au filage appelé "Charka" et à filer et tisser eux-mêmes à la main leurs tissus et vêtements selon des techniques artisanales et ancestrales en utilisant des matières naturelles tels que le coton bio, la soie ou encore la laine.

 

Outre la création du travail pour les populations des régions rurales qui vivaient jusqu'alors de l'agriculture, Gandhi disait que l'esprit Khadi amènerait la simplicité dans toutes les sphères de la vie indienne prônant ainsi un retour à l'essentiel.

 

U N  L O N G   P R O C E S S U S

 

Les différentes étapes dans la fabrication du khadi peuvent se résumer comme suit:

 

1.La culture du coton et sa cueillette en boules dans les champs.

 

2.Le lavage où la fibre du coton est séparée à la main à l'aide d'un peigne fin pour la filature.

 

3.Le nettoyage de la fibre pour éliminer les dernières taches de saleté.

 

4.La filature sur une roue(charka) où elle est torsadée en même temps que le filage pour la renforcer.

 

5.La préparation du fil-sur des bobines pour faciliter la manutention et le transport vers les tisserands.

 

6.Le tissage par des artisans rompus à cette tâche.

 

7.La teinture faite dans de grandes bassines.

 

8.La finition, le tissu teint est lavé et nettoyé et prêt à l'emploi.

Le Khadi est souvent amidonné pour avoir plus de tenue.

 

U N   S A V O I R – F A I R E   U N I Q U E  &  E C O L O G I Q U E

Le processus de fabrication du Khadi est équitable et écologique.

 

Il est une source d'emploi car chaque étape est réalisée à la main : de la récolte à la teinture.

 

Le khadi est unique en son genre et le tissage fait à la main lui donne cette jolie irrégularité caractéristique de ce textile.

 

Le système du tissage est orthogonal, soit l'entrecroisement dans un même plan de fils disposés dans le sens de la chaîne et de fils disposés perpendiculairement aux fils de chaîne, dans le sens de la trame.

 

Ce tissu polyvalent a le pouvoir magique de rester frais en été et chaud en hiver.

 

C'est normal qu'il se chiffonne plus aisément que d'autres tissus vu qu'il fait appel à des matériaux assez bruts.

 

S L O W – F A S H I O N   &   N E O M A D

S'inspirant de la philosophie de Gandhi, les partisans de Slow-Fashion mettent en avant la production  artisanale pour prendre à contre-pied la production de masse.

 

Le coton est une matière souple, agréable et usuelle et il possède un grand pouvoir absorbant et isolant.  Considéré autrefois comme le tissu des pauvres en raison de ses origines rurales, sa nature champêtre, sa texture irrégulière et grossière, le khadi intéresse aujourd'hui les classes aisées et les grands designers indiens.

 

Il se diversifie, s'affine, s'assouplit. 

 

Sa rareté, l'irrégularité de son tissage et tout simplement sa beauté artisanale en font un tissu d'exception.

 

Dès lors, Il est évident que nos collections incluent le khadi. Chaque pièce que nous produisons recèle l'art de différents artisans qui y ont mis avec passion leur style, leur touche personnelle, leur signature.

 

Sans compter l'unicité du produit, parrainer un produit en khadi est une validation, un encouragement pour la pérennité d'un réseau de talents et de savoir-faire.